Forum RPG Fantasy - Piraterie.
 
- OUVERTURE OFFICIELLE DU FORUM -

Le 26 novembre 2017, World of Conflitcts ouvre officiellement ses portes et son RP pour tous, n'hésitez pas à rejoindre nos rangs ♥

Partagez | 
 

 [Ambre de la Source] TERMINER

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar


Messages : 6
Date d'inscription : 11/09/2017

MessageSujet: [Ambre de la Source] TERMINER   Lun 11 Sep - 10:45

❝ Ambre, Hestia, de la Source ❞
"Là où la vie perd tout son sens, les divinités nous offrent leurs regards"

PRÉNOM ■  Ambre, Hestia
NOM ■  de la Source
SURNOM ■  Dame d'Eauclair
AGE ■ Inconnu
SEXE ■ Feminin
ORIENTATION ■ Inconnue

RACE ■ Humaine
METIER / STATUT SOCIALE ■ Prêtresse du Culte d'Helkali / Civil

RELIQUE MAUDITE ■[A Valider] Diadème d’Helkali -

Le diadème d’Helkali est une relique maudite. Effectivement, prix à payer pour pouvoir bénéficier de sa maîtrise de l’Aether, le diadème est aussi un lourd fardeau. Il octroie à celui qui le porte, la faculté de pouvoir soigner, mais lui ôte aussi en contre-partie, presque totalement la vue. Tels des lames profondément enfoncées dans le crâne, le diadème tourmente avec horreur son porteur et ne lui laisse que l’infime possibilité d’entrevoir les formes et les silhouettes. Mais à quel prix ? Tel le visage plongé dans l’abîme, celui-ci se voit n’entrevoir le monde qu’au travers d’un monde fait d’ombre, de néant et de monstruosités naissantes ici et là. Un lourd tribu pour qui veut offrir sa vie pour les déshérités...
STYLE DE COMBAT ■ Aucun, Ne possède pas d'arme apparente.

COMPÉTENCES ■ Maîtrise de la "Lumière" via L'Aether. Aussi appelée "Feu purificateur", la maîtrise de l'Aether d'Ambre se signifie par une capacité de soin des maux, douleurs ou blessures plus ou moins grandes. Effectivement, Ambre peu, par une juxtaposition des mains et par un contact plus ou moins continue, permettre une régénération accélérée ou même, pour les maux et plaies légères, une guérison instantanée. Cependant, comme tout pouvoir, l'utilisation de cette facultée appel à de lourdes conséquences : celles-ci vont de la naissance d'une douleur, à l'apparition de plaies et/ou de blessures sur notre protagoniste. C'est d'ailleurs ce même don qui a fait d'elle une personne aveugle.

AVATAR ■ Fire Keeper - Dark Souls trilogy



« Description physique »

Ambre est l’une de ces femmes que l’on reconnaît au premier regard. Tout d’abord reconnaissable par sa grande beauté, notre protagoniste laisse perplexe bien d’un homme sur sa véritable motivation quant à devenir prêtresse et ne pas avoir fondé une famille. Effectivement, plus d’un homme aimerait, rien qu’en la regardant, la faire sienne. C’est une femme aux formes délicates et pourtant bien reconnaissables, disposant çà et là, de tout ce qu’un corps bien portant mériterait à offrir. À côté de ça, son teint pâle couleur porcelaine fait d’elle un objet intimidant. Celui-ci donne l’impression qu’il est prêt, à n’importe quel geste brusque, à se casser par inadvertance. Pourtant loin d’être fragile, Ambre reconnaît aussi n’être pas si délicate que ça et voir naître chez elle bien des imperfections tel que des blessures ou des écorchures malpropres. Il est juste qu’elle s’en cache avec attention, comme par peur de ne plus paraître si prompte que d’accoutumer. Autrement, sa chevelure elle aussi pose problème à qui veux bien s’y attarder. Sa couleur grise, presque blanchâtre, fait se tromper sur son âge. Certaine(s) lui donne l’âge apparent, soit une adolescence déjà bien entamée, d’autre par contre persistent sur un âge plutôt mûre, trahis par de formes généreuses et envoûtantes. Au final, personne ne sait de qu’elle âge est fait notre jeune femme et bien que curieux pour la plupart, aucun ne se permettrait de lui demander. À côté de cela, le style vestimentaire et lui bien correspondant aux activités de la jeune femme. Les longues tenues sombres et autres robes ecclésiastiques se voyant se marier avec de légères étoles de lin noir ou blanches et/ou de petit châles recouvrant ses épaules et en partie ses bras. Le seul élément reconnaissable au final n’est autre que le diadème que la jeune femme porte en tout temps sur le bas de son front. Un diadème couleur argent de nuit, aux reflets fragiles et aux nervures inhabituelle. Pour finir, peu de personnes peuvent ce targué de savoir qu’en dessous de cela, aucune lingerie fine ne se trouve et qu’en réalité, une grosse partie du corps de la femme est recouvert de bandages plus ou moins usés... Sans doute pour tromper celui qui oserait poser ses yeux sur ses marques acquises avec le temps et « l’expérience »


« Description mentale »

Mentalement, Ambre est sans pareil en ces temps tourmentés. De nature calme et douce en tout temps, la femme tâche par sa présence. Là ou autrui voit le conflit et la souffrance, Ambre elle voit une plaine n’appelant qu’à être reconnue et secourue par les douces paroles des dieux. Oui, notre jeune femme et une prêtresse, et plus encore maintenant qu’auparavant, elle agît comme tel. Ayant promis sa vie aux divinités régnant en ce monde, Ambre se voit comme l’une des filles des dieux, apparut sur terre pour avoir la chance de faire le lien entre les hommes et les tout-puissant. Loin d’être orgueilleuse, elle se voit avant tout comme une nécessitée qui, par ces temps de conflits, se doit d’être présent pour veiller sur les âmes en peine. Investie, presque amoureuse de tous ceux étant dans la souffrance, notre prêtresse se montre disponible en tout temps pour ses fidèles paroissiens et, négligeant ceux qui moquent le pouvoir des dictateurs, elle maudit même des fois ceux qui se désignent comme seuls maîtres des lois. Violente par contre : jamais ! Au contraire, comme déjà dit, Ambre est reconnaissable par une grâce maladive, la rendent presque amorphe sur certains abords. Ses gestes lents en continue et sa gestuelle sortie de conte de fée fait d’elle une femme avec qui il est bon se reposé au coin du feu. Le silence... Elle n’est que silence derrière de légers murmures posé au creux de vos oreilles. Positivement, la voix d’Ambre s’impose elle, par son ton oublier et ses chuchotements abrasifs. Tel un souffle derrière votre nuque, chaque parole vous paraissent être des caresses oubliés et vous détendent en un rien de temps. Pour finir, hors de l’aspect religieux, mais bien sûr celui de la guerre : notre jeune femme reste muette. Comme faite à l’idée que tout ceci était nécessaire, Ambre accueil les récits des guerres passés et en cours avec une certaine mélancolie. Persuadée que tout ceci était écrit bien avant leur air, elle ne s’impose pas à elle et bien au contraire, accepte les promesses de futur conflit avec hâte, peureuse de n’être pas prête le jour naissant. Alors est-elle une folle furieuse, sadique qui aime le sang et la souffrance, ou n’est-elle qu’une simple prêtresse résignée par tant de peine chez l’être humain, personne ne le saura. Mais ce qui est sûre, ce qu’Ambre sauve chaque jour qui veut bien la rencontrer et l’écouter afin de peut-être trouver le repos, le salut et la bénédiction.


« Histoire »

Tout commença il y a de ça une bonne dizaine d’années, en pleine mer Boréal. Alors jeune à cette période, notre protagoniste n’était autre qu’une enfant d’esclave a cet instant. Raflé en même temps que sa mère et l’ensemble de son village, elle devint objet de contrebande et d’esclavage. Elle ne se souviendra pas de son enfance encore heureuse à ce moment-là, où elle courait après les chiens dans les landes et au cœur du village natale... Non ! Elle ne se souviendra que de la peur engendré par des hommes, se disant vikings, qui n’avait guère comme idée que de s’octroyer l’ensemble des richesses de leurs territoires et des territoires adjacent à celui du Yarl. Aussi, ce jour funeste signa la fin de la liberté pour notre enfant qui, pendant de longs mois sera stocker, déplacer, balancer, abuser, et la même chose dans le désordre. Ce jusqu’au moment où elle connaîtra son dernier maître et fut vendu...

Plusieurs années passèrent alors. L’enfant était devenue une petite domestique qui, tout au long de ses journées endurées la bonne ou mauvaise humeur de ses aïeux. Stigmatisé d’enfant du pêché pour avoir était conçus par une famille d’une religion différente à celles des maisons possèdent le territoire, l’enfant ne sera l’objet que des pires moqueries, brimades et autres comportements déplacés. Elle endurera cela pendant quelques années sans jamais rompre l’échine, si ce n’est pour effectuer les tâches crasseuses lui étant offertes avec amusement ou pour la ridiculiser.

Elle grandira ainsi jusqu’à ses seize ans, jusqu’au moment ou son comportement soumis et coopératif lui offrira l’occasion de fuir dans un long moment d’inattention. C'était un soir d'Octobre et Ambre courru alors de tout son être pour fuir tant bien que mal les chiens et les hommes lancés à sa poursuite. Avoir osé défier une nouvelle fois l’autorité du chef serait son tombeau et sa tête fut sommet d'être mise sur un pique. C'est ainsi que la course-poursuite commença et perdura pendant une petite semaine. Son calvaire sera de parcourir les landes, les bois et la large foret afin de quitter le territoire et espérer trouver de l'aide chez la maison adverse. Aussi l’enfant ne cessera jamais de croire en sa résolution jusqu’a la fin. La faim, la soif et la fatigue un peine ou pas étanché seront ses calvaires et elle réussira tant bien que mal à rejoindre la dite forêt. C'est là qu'un matin, elle tombera de fatigue, après avoir encore parcouru, à bout de souffle, un ou eux miles. Tombant alors de tout son poids, elle heurtera un sol beaucoup plus dure que la terre et plus froid que la nuit. Un sol fait de large pierre, au palier d'un édifice inconnu de la culture scandinave. Mais incapable de résonnait, elle sombrera rapidement, trop faible et trop fatiguer pour pouvoir continue. Elle aura cependant le temps d'entendre un fracas, des hurlements et le choc des armes. Ses poursuivants l'avait rejoint, c'était donc trop tard ! Puis plus rien... L’enfant perdu connaissance et sombra profondément.

C’est après cela, qu’une durée inconnue la séparera de ses souvenirs de la matinée. Réussissant à reprendre connaissance après cela, l’enfant fut interpellé violemment par une odeur âcre et omniprésente. L’odeur du sang et de la mort, des odeurs qui plus tard lui deviendront familières, mais qui à cet instant la fit pâlir de frayeur. Comprenant peu-à-peu qu’elle avait réussi à survivre par l’action d’une mystérieuse personne alors prêt d'elle, l’enfant venait d’être installé au creux de l’édifice et au pied de statues inconnues. Celle-ci semblait être, à s’y méprendre de peu, à celle de divinités lui étant inconnue jusque-là. La personne ou plutôt, le sauveur, était alors agenouillée devant elle, visage cacher derrière un linceul de tissu tâché. Il semblait la fixer sans dire un mot. Sa présence éveilla de plus belle la peur chez notre jeune fille qui n’osa se relever, de peur de vexer sa ou son sauveur. Plutôt, elle se contenta de rester figer sur la stèle ou elle était entreposé et fixa la statue au-dessus d’elle. Elle était effrayante et grotesque ! Mais aussi emprunte d’un certain esthétisme qui la laissa muette. Non-pas qu'elle s'intéresser vraiment à ce qui l'entouré, mais éviter le regard de cette personne lui permettait de mieux réfléchir et de ne pas trembler. Mais bien vite Ambre, qui à cette période ne s’appeler pas comme cela, fut saisi par la bienveillance de cette personne. Celle-ci semblait veiller sur son état et, le goût sucré qui naissait au fond de sa gorge endolorie, laisser présager qu’elle l’avait nourrir pendant son coma. Mais une nouvelle fois, elle n'eut pas le temps de la remercier que cette personne disparue après lui avoir demandé, d’un simple geste de la main, de rester là. Elle sembla partir chercher quelque chose et s'en saisir avant de revenir d'un pas plus lourd qu'à son départ. Dans ses mains il arborait un objet semblant être un diadème qu'il installa alors rapidement sur le visage de l’enfant sans même lui laisser le temps de réfléchir. Avec une délicatesse emprunte de nostalgie, la personne s’exécuta sans qu’un seul instant notre protagoniste ne la repousse. Indirectement, Ambre savait qu’elle pouvait faire confiance à cette personne, ...qu’elle le devait ! Puis, chose faites, plus rien... Pendant de longues minutes, yeux bandés par cet objet de métal froid, l’enfant resta silencieuse et légèrement grelottante. Le froid de l’alliage sur sa peau la fit avoir froid, avant qu'ensuite son corps tout entier semble se glacer instantanément. Comme-ci son âme quittée son corps, l’enfant cru s'endormir alors de nouveau, mais rapidement elle déganta. Une douleur ahurissante résonna dans sa tête et ses yeux cru prendre feu. Telles des lames subitement et profondément enfoncer dans ses orbites, l'enfant soufra le martyr et hurla a en rompre ses poumons. Quelque chose venait de se passé et le silence accablant de son sauveur ne fit qu’accroître son tourment. Pourquoi tout ceci ? Pourquoi après l'avoir sauver !? Mais soudain, et aussi subitement qu'elle était venue, la douleur s'interrompu. La douleur lui avait donner la nausée et l'enfant sombra de nouveau dans un profond sommeil, exténuée.

[...]

Ce n'est qu'après tout cela que l'ensemble commença à prendre un sens. Sortie de ses songes par une voix tonitruante, notre jeune fille revit surface difficilement. Recherchant dans un première instant à reconnaître la voix, elle renonça tout de suite après avoir essayer d'entrouvrir les yeux. La douleur que lui procurer ses essais la faisait titubé et l’inquiétude grandissante de ne plus jamais voir fut stopper lorsqu'un bruit de pas la fit ressaisir le moment. Son sauveur était encore là... mais une nouvelle fois il ne dit mot. Plutôt, il saisit sa main tel un prince et l'aida à se relever. Aussitôt fait, il sembla faire volte-face et l'inviter à le suivre. Il semblait savoir où aller et cela suffit à notre protagoniste devenue étrangement sereine. D'un pas tout d'abord hésitant, Ambre réussit, après de longues minutes, à suivre le sauveur plus ardemment, tout de suite après s'être muni d'un bâton guide. Et c'est ainsi que les deux personnes fit route vers leurs destination sans jamais échanger un mot...

Incapable de comprendre et de savoir qui était cette personne et pourquoi elle lui avait réserver pareil traîtement, Ambre comprit par contre qu’elle avait vieillie de plusieurs années après son endormissement. Par une étrange magie son corps était devenu plus grand, plus émincé et plus galbé qu’à ses seize ans et ses cheveux étaient devenue terriblement plus long. Perturber, mais aussi incapable de résonner correctement, Ambre continua tout de même à suivre. Ce faisant, elle réussira, au travers d’un trajet tout aussi compliqué à rejoindre une chapelle sur le territoire de la famille d’Orléans. Là-bas, elle sera déposer au palier d'une autre église où elle fut inviter, par ses hôtes, à se faire une place en tant que prêtresse. Mais pourquoi une église ? C'est là que son sauveur pris enfin la parole? Sa voix trahis son genre et annonça à Ambre que son sauveur n'était autre qu'une femme :

- Vous voilà devenue messagère des Divins et protectrice de notre Déesse Helkali. Elle vous à reconnue et donner un nom et elle vous à offert le don de la lumière sainte. Le feu purificateur !

- Pourquoi ne m'avoir rien dit sur le moment, ne suis-je que du bétail pour vous aussi !?

- Nous devions être sûres...

Et c'est sur ces mots que l'échange s'arrêta. Comprenant avec un certain pragmatisme qu'elle n'avait plus un mot à dire, elle accepta non-pas sans contre-partie. Elle rejoindrait un culte tento idolâtré, tento méprisé : Celui d’Helkali, Déesse de la Vie et de la Mort, mais aurait aussi une total liberté de mouvement. Et c'est ainsi qu'elle s'installa non loin de l'église, dans une petite bourgade paysanne. Elle y deviendra tout d'abord une personne respecter pour ses principes et sa gentillesse, pour, avec les années, devenir la seule prêtresse encore active ...Et surtout vivante, du culte des divins dans la région. Acceptant l’aumône en contre-partie de ses serments et cérémonies religieuses, elle continuera ainsi jusqu’à aujourd’hui. Elle vivra en marge des principaux faits du monde et s'en excusera même auprès de certain(e)s.




« Et vous ? »

PRÉNOM ■ Val
AGE ■ 25 ans
SEXE ■ Huhu

COMMENT AS-TU DÉCOUVERT LE FORUM ? ■ Lamire d'Orléans
AVIS SUR LE FORUM ? ■ J'aime.


©️ WORLD OF CONFLICTS - Hitomi M.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Messages : 10
Date d'inscription : 22/05/2017

Feuille de personnage
Métier:
Race:
Relique Maudite:

MessageSujet: Re: [Ambre de la Source] TERMINER   Mar 12 Sep - 23:14

Coucou et bienvenue à toi chère future prêtresse !!

J'ai hâte de lire la suite, et n'hésites pas à ajouter des éléments à l'univers de WOC !!

Cordialement. ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Messages : 6
Date d'inscription : 11/09/2017

MessageSujet: Re: [Ambre de la Source] TERMINER   Ven 29 Sep - 9:32

Fiche terminer, en ayant essayé de faire un minimum de fautes. Merci et encore désolé du temps !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Messages : 10
Date d'inscription : 13/09/2017

Feuille de personnage
Métier:
Race: Humains
Relique Maudite:

MessageSujet: Re: [Ambre de la Source] TERMINER   Ven 29 Sep - 18:52

Très belle histoire, très intéressante et avec un style d'écriture bien fluide. J'ai pris beaucoup de plaisir à te lire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Messages : 6
Date d'inscription : 11/09/2017

MessageSujet: Re: [Ambre de la Source] TERMINER   Ven 29 Sep - 19:12


Alors tout d'abord, bonsoir. Merci Edar, d'avoir pris le temps de me lire et surtout pour ton gentil compliment. Il me va droit au cœur !

Maintenant, j'avoue que l'histoire n'est pas "parfaite" encore. J'ai oublié pas mal de choses, manqué quelques mots ici et là. J'ai surtout voulu faire trop vite en voulant terminer ce soir, faute de temps les jours prochains.

Je vais faire une grosse relecture demain et rajouter/modifier ce qui le mérite. Cependant, une nouvelle fois. Merci beaucoup pour ta gentillesse ! Peut-être pourrions nous nous trouver un moment pour écrire ensemble dans le futur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Messages : 10
Date d'inscription : 13/09/2017

Feuille de personnage
Métier:
Race: Humains
Relique Maudite:

MessageSujet: Re: [Ambre de la Source] TERMINER   Ven 29 Sep - 19:23

Malgré ce que tu dis, j'ai adoré.
J'accepterai volontiers un sujet avec toi dans le futur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Fondateur
Shogun du Yamatai

Messages : 8
Date d'inscription : 11/08/2017

MessageSujet: Re: [Ambre de la Source] TERMINER   Ven 29 Sep - 23:51

Bienvenue !

En voilà un pouvoir bien dangereux ! Tu es donc officiellement validé ! Sur le territoire de la famille Orléans, ça va certainement plaire à Lamire tout ça ! Very Happy 

Aller, je te laisse jouer maintenant Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Messages : 6
Date d'inscription : 11/09/2017

MessageSujet: Re: [Ambre de la Source] TERMINER   Sam 30 Sep - 8:04

Bonjour et merci Mugetsu ! J'ai fini la refonte de l'histoire. Vous pouvez bloquer la fiche. Merci encore !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: [Ambre de la Source] TERMINER   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Ambre de la Source] TERMINER
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Trucs et astuces : Comment déterminer l'âge d'un arbre ?
» [PC] Counter Strike : Source
» Plus claire que ca, c'est de l'eau de source!
» comparison of source ports
» 2050 La légion du crane d'ambre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Développement :: Présentations :: En Cours-
Sauter vers: